Chapelle préromane de Plescamps, 12490 Viala du Tarn, Aveyron

22 octobre 2016

Visiter la chapelle Notre Dame de Plescamps se mérite ; au Pinet, prendre la route à gauche du monument aux morts : Plescamps 12490 vers la chapelle et suivre une route sinueuse et étroite pour grimper 200m plus haut : Carte vers Plescamps

Puis laisser la voiture pour descendre par un chemin herbeux , on rencontre cette croix : Plescamps 12490 croix de chemin vers la chapelle et un virage plus tard, arrivée à la chapelle : Notre Dame de Plescamps aujourd’hui

Les premiers écrits la concernant remontent à  924 ; c’est une des rares chapelles qui peut se vanter du titre de “préromane“. située sur un éperon rocheux, émergeant des châtaigniers, elle est construite dans une zone “relativement” plate au milieu des pentes  abruptes et sauvages d’où le nom de “Planus Campos“.

C’est le dixième clocher du Viala du Tarn ; Notre Dame de la Capelle était une église paroissiale avec pour annexe la chapelle castrale de Pinet. C’est son éloignement qui provoqua son abandon après maintes péripéties. C’est en 1942 que des travaux de réhabilitation commencèrent vraiment et l’arrivée du Père Cazottes entraîna une nouvelle vie pour cette chapelle. (Lire le n° 45 de “Sauvegarde du Rouergue)

Plan de 1989 :  il vous permettra de situer aisément les divers éléments évoqués lors de la visite qui suit.

- L’entrée : elle se fait entre le mur de la chapelle et un muret supportant cette croix :  Plescamps 12490 croix d’entrée

En face, la tombe de  l’abbé Raymond Puech, Plescamps 12490 tombe de l’abbé Raymond Puech  Plescamps 12490 tombe de l’abbé Raymond Puech détail, à gauche, la porte : Plescamps 12490 porte d’entrée

Comme on peut le voir sur le plan, les marches sont des pierres tombales.

- la nef se prolonge par le chœur décalé,  l’arc triomphal manque la séparation ; à droite, dressée, la pierre tombale armoriée de Marquès de Mostuejouls ; au sommet de l’arc triomphal, une fenêtre a été réouverte :

Plescamps 12490 nef et arc triomphal  Plescamps 12490 nef et arc triomphal en 1946  La Cazotte 12480 pierre tombale de Marquès de Mostuéjouls  Plescamps 12490 blason des Mostuéjouls  Plescamps 12490 fenêtre haute  Plescamps 12490 fenêtre haute et vitrail

- le choeur, décalé de 10° par rapport à la nef, où nous verrons l’autel, la vierge, la crédence, l’oculus, les ouvertures  ….

L’autel primitif était celui qui orne maintenant la chapelle seigneuriale (voir photo ci-dessus), il fut remplacé  par autel roman, en pierre taille, surélevé : Plescamps 12490 l’autel.

La vierge de 1,20m de hauteur est un don d’une religieuse ursuline de Malet, résidant à Ambert (Puy de Dôme), originaire du Viala du Tarn  Plescamps 12490 vierge.

Sous la fenêtre en forme de meurtrière, une crédence du XIVe siècle : Plescamps 12490 crédence.

Dans le mur du fond, un oculus qui avait été fermé est réouvert  en 1990 par l’abbé Cazottes et orné d’un vitrail de Claude Baillon : Plescamps 12490 oculus.

Autre ouverture dégagée au XIVe siècle, la fenêtre nordPlescamps 12490 fenêtre nord.

Avec la création de la chapelle mortuaire seigneuriale au XIVe siècle, le voûtement fut modernisé avec création d’arcs porteurs clés de voûte au croisements ; dans le chœur, la clé de voûte est décorée d’un agneau : Plescamps 12490 clé de voûte du choeur, dans la chapelle, un écu non armorié vierge : Plescamps 12490 clé de voûte chapelle.

Toujours dans le chœur, aux quatre retombées d’arcs des culées d’angles sculptées :

Plescamps 12490 culées d’angles  Plescamps 12490 culées d’angles 1  Plescamps 12490 culées d’angles 2  Plescamps 12490 culées d’angles 3

Pour terminer la description du chœur, il faut parler du tabernacle : il a été reproduit à l’identique de l’ancien (en noyer) irrécupérable, par M. Christian Combettes, ébéniste à Millau, natif de Coudols, en août 1993 : Plescamps 12490 tabernacle reproduit à l’identique. A gauche de la porte, l’autre fenêtre haute du XIVe siècle : Plescamps 12490 fenêtre haute XIXe

- la chapelle mortuaire seigneuriale fut ajoutée au XIVe siècle ; elle contenait les plates tombes.  C’est là aussi que fut installé l’ancien autel : Plescamps 12490 autel de la chapelle seigneuriale ; au fond, on aperçoit une petite ouverture qui était, comme les autres, obturée. Enfin, une dernière fenêtre s’ouvre à gauche de l’autel : Plescamps 12490 fenêtre de la chapelle mortuaire

- le cimetière est accolé à la chapelle : il ne reste plus grand chose de l’enclos paroissial,  ni presbytère, ni jardin. Plescamps 12490 cimetière  Plescamps 12490 cimetière 1  Plescamps 12490 cimetière 2 ; au niveau de cette dernière photo, en se tournant de 180°, on a une vue plongeante sur Le Pinet et son barrage hydroélectrique 200m plus bas Plescamps 12490 vue sur Pinet. Presque 1000 ans séparent ces photos …………

Il faut aussi admirer l’extérieur de la fenêtre s’ouvrant sur le cimetière  Plescamps 12490 fenêtre chapelle mortuaire, comprendre l’utilité des contreforts : Plescamps 12490 contrefort et enfin, voir le clocher avec son unique cloche  Plescamps 12490 clocher.

Entre le chemin et l’entrée, une croix peut être de pèlerinage car la tradition a repris depuis 15 août 1967 : Plescamps 12490 croix jardin et son socle sculpté : Plescamps 12490 socle croix jardin.






Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 46 articles | blog Gratuit | Abus?